chaudronnerie-irrigation

Zoom sur les enjeux de l’irrigation dans le monde agricole

 

Lorsqu’on parle d’irrigation, l’agriculture est le premier domaine auquel on pense (et vice versa). En effet, la productivité des terres dépend indéniablement de la disponibilité de l’eau (ainsi que de la connaissance du besoin précis de l’agriculteur).

L’irrigation agricole est une technique artificielle utilisée pour augmenter les rendements, mais également pour pallier au manque d’eau de pluie. Son prix global diffère selon les canons agricoles qui la compose, celui des arroseurs et de leur diamètre.

 

Qu’est-ce que l’irrigation agricole ?

 

Avant d’entrer dans les détails, il est d’abord indispensable de savoir exactement ce qu’est l’irrigation agricole. Il s’agit, ni plus ni moins, d’une technique qui consiste à fournir de manière artificielle la quantité nécessaire d’eau dont aura besoin un terrain agricole pour assurer une production et un bon développement.

Ainsi, si l’eau de pluie n’est pas suffisante, cette alternative est l’unique solution. L’irrigation est pour les grandes surfaces cultivées (les champs d’agricultures, les horticultures, etc.) ce qu’est l’arrosage pour les petites surfaces, comme un jardin par exemple.

 

solution-irrigation-agricole

 

Quelles sont les différentes techniques et matériels d’irrigation ?

 

Pour que l’irrigation puisse être efficace, une certaine quantité d’eau est nécessaire. Dans la plupart des cas, l’irrigation est également couplée à un apport d’intrants chimiques (dont les fertilisants). Sa mise en œuvre nécessite, par ailleurs, des techniques bien précises, qui dépendent du sol, des éléments cultivés, de la surface ainsi que de la quantité d’eau à apporter.

 

Écoulement de surface

L’irrigation par écoulement de surface ou tout simplement l’irrigation en surface est une technique qui use de la gravité disponible dans un réseau de canaux et de rigoles. L’arrosage, proprement dit, se fait par ruissellement, par submersion, par canon à eau ou encore par le biais d’une infiltration au niveau des sous-sols les plus proches du champ que l’on souhaite irriguer.

 

Micro-irrigation

Connue également sous le nom d’irrigation localisée, la micro-irrigation se fait au goutte-à-goutte. La parcelle à irriguer est alors quadrillée en surface par un réseau de petits tuyaux qui apportent l’eau au plus près de la plante. Il s’agit d’un système économe en eau, mais difficile à mettre en œuvre sur les grandes cultures. Nous trouverons donc davantage l’irrigation agricole dans les exploitations de type maraîchères ou les zones rurales.

 

L’enrouleur

Les enrouleurs assurent l’arrosage des parcelles en bandes successives, en grandes cultures ou en cultures maraîchères. Le déplacement des enrouleurs s’effectue généralement par attelage à un tracteur agricole, le tracteur pouvant être dételé pendant l’arrosage : il nécessite beaucoup de manipulations.

 

Le pivot

Le pivot d'irrigation se distingue des autres dispositifs par son fonctionnement circulaire ou sectoriel. En pleine utilisation, le matériel effectue un tour complet ou un demi-cercle (selon le besoin et l’installation). Le pivot d’irrigation permet de travailler sur de très grandes surfaces compte tenu de sa facilité d’utilisation et de mise en œuvre.

Son choix doit se faire de manière méticuleuse et avec l'aide d'un professionnel.

 

La couverture intégrale

C’est un système d’irrigation de surface qui est particulièrement efficace et simple d’utilisation. Via une irrigation par aspersion fixe, l’eau est projetée en l’air et retombe lentement sur le sol en formant un cercle autour de l’arroseur. Les rampes et les cannes sont en place toute la saison d’irrigation : les lignes fonctionnent alternativement, commandées par des vannettes à l’extrémité de chaque rampe.

L'inconvénient de ce système réside dans la mise en œuvre : en effet, plus aucun matériel ne peut circuler dans la parcelle lorsque celle-ci est équipée de couverture intégrale. Il vous faudra démonter et remonter systématiquement la couverture lorsque vous voudrez travailler ou récolter le champ.

Si ce domaine vous est totalement inconnu, il est de mise de se tourner vers un professionnel pour demander conseil, car l’irrigation doit suivre des normes et des codes bien précis : c’est pourquoi les agriculteurs se tourneront vers des solutions professionnelles durables et de qualité.

 

pivot-irrigation-tarifs

 

Quels sont les avantages de l’irrigation agricole ?

 

1 - Une source d’eau contrôlée

Une pluie insuffisante, incertaine et irrégulière engendre des incertitudes dans l’agriculture et notamment dans la productivité et le rendement. L’irrigation offre une stabilité de pluviométrie et une garantie pour les cultures de ne pas souffrir de stress hydrique suite aux potentielles sécheresses.

 

2 - Une plus grande productivité

Il a été prouvé que la productivité sur les terres irriguées dépasse considérablement la productivité sur les terres non irriguées. Sur des cultures comme le maïs, par exemple, il est fréquent de constater un doublement du rendement (et certains légumes, comme la carotte, ne peuvent tout simplement pas pousser sans irrigation).

 

3 - Une possibilité de culture multiple

Les agriculteurs indiens ont la chance d’avoir un climat tropical et subtropical. Grâce à ces conditions climatiques, ils ont la possibilité de faire pousser plusieurs cultures toute l’année.

En France, 80 % des précipitations annuelles sont divisées sur quatre mois en une année. Les cultures petites et multiples ne sont généralement pas envisageables.

La mise en place d’un système d’irrigation offre la possibilité d’obtenir un bon rendement sur deux ou trois cultures par an dans la plupart des régions du pays. Cette alternative est donc idéale pour améliorer la production ainsi que la productivité agricole.

 

4 - Une augmentation des surfaces cultivables

Aujourd’hui encore, une surface importante de terre reste incultivable. Si dans certains cas, ces terres sont incultivables pour des raisons « techniques », pour la plupart, il s’agit d’un manque d’eau. La mise à disposition d’installations d’irrigation peut rendre une grande partie de terres exploitables et augmenter les rendements.

 

5 - Zoom sur les avantages indirects de l’irrigation agricole

Grâce à une production agricole accrue, le potentiel d’emploi des terres irriguées est élevé : l’augmentation de la production est un atout de taille pour l’économie et le développement d’activités connexes.

Enfin, la disponibilité d’un approvisionnement en eau régulier augmente significativement les revenus des agriculteurs, et l’investissement en vaut donc grandement le coût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *