Quelles solutions pour optimiser l’irrigation d’eau pour l’agriculture de demain ?

 

Face au changement climatique et ses conséquences, l’irrigation d’eau doit trouver des solutions pour garantir les productions végétales et maintenir les activités agricoles. Les irrigants disposent de plusieurs leviers : installations plus efficientes, irrigation de précision, pratiques agroécologiques ou bien encore diversification des ressources en eau. Découvrez les systèmes de demain pour une agriculture irriguée durable en lisant cet article.

 

 

État des lieux de l’irrigation en France en 2023

En France, 6,8 % de la surface agricole utilisable est irriguée. Cela correspond à 1,8 million d’hectares de terres agricoles inégalement réparties sur le territoire métropolitain [1].

L’eau destinée à l’agriculture représente 11,6 % des prélèvements [2]. La très grande majorité de cette eau est dédiée à l’irrigation. Les besoins en eau des plantes coïncident avec les besoins des autres acteurs économiques d’un territoire (tourisme, etc.). Les agriculteurs déploient donc des plans d’action pour favoriser une irrigation raisonnée et garantir l’accès à la ressource à tous.

 

Des outils pour une irrigation d’eau efficiente à l’échelle de la parcelle

Deux stratégies permettent de moderniser l’irrigation tout en limitant la consommation d’eau des exploitations agricoles.

 

 

Moderniser le matériel d’irrigation agricole

Depuis plusieurs années, les fabricants de matériel développent des systèmes d’irrigation dans le but d’obtenir une efficience maximale de l’eau.

Les systèmes d’aspersion basse pression apportent des doses d’eau adaptées aux plantes en limitant les pertes dues à l’évapotranspiration ou au ruissellement. Les installations comme les rampes ou les pivots sont équipés de buses d’aspersion qui diffusent une pluviométrie fine qui reproduit le phénomène naturel de pluie. L’irrigation par pivot permet de diminuer la consommation d’eau jusqu’à 20 % par rapport à l’utilisation d’un canon enrouleur [3].

La modernisation des réseaux d’irrigation limite également les pertes dues aux fuites. En effet, la fiabilité et la résistance des tubes métalliques garantissent un usage pendant 15 à 20 ans.

👉 Vous souhaitez équiper votre exploitation d’un pivot d’irrigation performant, robuste et adapté à vos besoins ? Profitez dès à présent de l’expertise et des conseils de notre équipe.

 

Piloter l’irrigation grâce aux outils d’aide à la décision

La deuxième stratégie pour optimiser l’irrigation d’eau au niveau de la parcelle est l’utilisation des outils d’aide à la décision. Ces outils analysent les réserves d’eau disponible dans la terre et les conditions climatiques afin d’aider les agriculteurs à irriguer précisément.

Les sondes tensiométriques et les systèmes de télégestion peuvent être connectés aux pivots ou aux rampes. Ces outils sont une aide précieuse pour adapter l’arrosage lorsque la ressource est limitée.

 

 

De nouvelles pratiques agroécologiques

Les économies d’eau liées à l’agriculture et l’irrigation doivent être réfléchies de manière globale. Plusieurs pratiques agroécologiques sont envisageables en fonction des territoires. Il est ainsi possible de :

  • sélectionner des variétés précoces ou résistantes à la sécheresse ;
  • mettre en place des techniques de travail du sol limitant la battance et le ruissellement ;
  • diversifier les rotations culturales.

Le développement de certaines pratiques comme l’introduction de nouvelles cultures doit être accompagné par la création des filières correspondantes. Ces évolutions prennent du temps et nécessitent l’engagement et le soutien des pouvoirs publics. La gestion de l’eau pour l’agriculture est un enjeu qui concerne l’ensemble de la société.

 

 

La gestion des ressources en eau

La diversification des ressources est aussi un moyen d’action pour augmenter la disponibilité de l’eau.

 

Les retenues d’eau

Il existe plusieurs types de retenues d’eau :

  • les retenues collinaires ou les barrages, alimentés par les cours d’eau ou le ruissellement ;
  • les réserves de substitution, alimentées par les eaux souterraines ou les cours d’eau en hiver.

Un travail de concertation et de dialogue entre les différents acteurs d’un territoire est indispensable pour créer l’acceptation sociale de ces dispositifs.

 

La réutilisation des eaux usées traitées (REUT)

La REUT consiste à utiliser les eaux retraitées par les stations d’épurations pour l’irrigation des espaces verts ou agricoles ou pour des usages industriels. Ce dispositif est très courant dans des pays comme l’Espagne, l’Italie ou Israël. Mais il est encore très rare en France. C’est pourtant un moyen d’action intéressant pour augmenter les ressources disponibles pour l’irrigation sans impacter les cours d’eau et les autres usagers.

 

Face aux défis que nous impose le changement climatique, l’irrigation d’eau évolue vers une irrigation de résilience grâce aux innovations des fabricants de matériel et au développement de nouvelles pratiques. Notre entreprise est spécialisée dans le pivot d’irrigation depuis 1992. Forts de notre expérience, nous mettons à votre disposition notre savoir-faire et nos compétences de la conception à la fabrication des installations. Prenez contact avec nous pour découvrir nos solutions pour une irrigation durable.

 

Sources

[1] https://agreste.agriculture.gouv.fr/agreste-web/download/publication/publie/GraFra2022Chap3.1/GraFra2022_pratiques-culturales.pdf

[2] https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/les-prelevements-deau-douce-principaux-usages-en-2020-et-evolution-depuis-25-ans-en-france

[3] C. Serra Wittling, Bruno Molle. Évaluation des économies d’eau à la parcelle réalisables par la modernisation des systèmes d’irrigation. irstea. 2017, pp.149. ⟨hal-02608073⟩

 

Rate this post