1-france-pivots-slider (1)

Les innovations techniques au service de l’irrigation durable

 

Le changement climatique exhorte toutes les entreprises à évaluer leurs impacts environnementaux. Les filières agricoles ne font pas exception. Un des objectifs de la responsabilité sociétale des agriculteurs est de préserver les ressources pour les générations futures. Les irrigants sont de plus en plus confrontés à des situations climatiques complexes et à des restrictions d’eau. Découvrez comment les innovations techniques peuvent vous aider à concilier irrigation et agriculture durable.

Qu’est-ce que l’agriculture durable ?

L’agriculture durable est l’application des trois piliers du développement durable aux activités agricoles. En 1987, Mme Brundtland, Premier Ministre norvégien, définit ce concept comme un « développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».

L’agriculture durable a pour objectif de limiter l’impact environnemental de ses activités tout en respectant les limites économiques, écologiques et sociales des ressources. L’irrigation et l’agriculture durable doivent donc être conciliées pour réduire les impacts négatifs et préserver les ressources du futur.

Quel est l’impact de l’irrigation ?

L’irrigation existe depuis la préhistoire. Elle est utilisée à travers le monde pour de nombreuses cultures : le riz, le coton, l’avocat, les bananes. Les techniques sont différentes d’un territoire à l’autre et spécifiques à chaque culture. Par exemple, le riz est irrigué par inondation des surfaces, alors que les apports d’eau aux grandes cultures, comme le maïs, se réalisent par micro aspersion de fines gouttelettes. Les impacts de l’irrigation dépendent donc des techniques utilisées.

 

En France métropolitaine, le maïs représente 32 % des surfaces irriguées [1]. La technique d’irrigation la plus fréquente est l’aspersion. Elle a des incidences positives sur les activités et les écosystèmes :

  • elle assure les rendements des productions végétales afin de préserver la souveraineté alimentaire ;
  • elle participe à la sauvegarde des territoires ;
  • elle génère des puits de carbone au niveau des parcelles irriguées (le cycle du carbone fonctionne avec celui de l’eau).

 

L’irrigation a aussi des impacts négatifs qui sont des axes d’amélioration dans une démarche de développement durable :

  • les prélèvements d’eau engendrent des conflits d’usages lors des périodes de restriction ;
  • elle souffre d’un manque d’acceptation sociale (les manifestations contre les retenues d’eau et les bassins de substitution en sont un exemple).

 

Comment concilier irrigation et agriculture durable ?

Afin de préserver l’activité agricole et les ressources des générations futures, les irrigants sont confrontés à plusieurs défis : limiter les impacts environnementaux et économiser les ressources. Plusieurs leviers d’actions sont à leur disposition pour une gestion de l’eau durable.

Investir dans un système d’irrigation moderne et efficient

Les fournisseurs de matériel d’irrigation conçoivent des installations plus respectueuses de l’environnement grâce à l’utilisation de techniques économes en eau et en énergie. Pour cela, les rampes ou les pivots d’irrigation modernes sont équipés d’asperseurs et de buses basse pression afin de diffuser des gouttelettes fines qui limiteront les pertes par évaporation et le ruissellement sur les sols. Une exploitation équipée d’un matériel récent et performant peut ainsi rentabiliser en quelques années son investissement grâce aux économies d’eau et d’énergie réalisées.

Piloter l’irrigation

Un pilotage précis de l’irrigation permet de réaliser des économies d’eau sans diminuer les rendements. Grâce à des outils de télégestion reliés au pivot d’irrigation par GPS et/ou GSM, il est possible de connaitre la position du matériel, les réserves hydriques du sol et les conditions météorologiques en direct. L’agriculteur est ensuite à même d’adapter le tour d’eau en fonction des paramètres et apporter la juste dose au bon moment et au bon endroit.

Les outils d’aide à la décision sont un moyen efficace de s’inscrire dans une démarche alliant irrigation et agriculture durable.

Sélectionner des cultures moins sensibles au stress hydrique

Les producteurs de semences proposent des variétés adaptées aux stratégies et objectifs des agriculteurs : résistance aux maladies et ravageurs, rendements, mais aussi tolérance au stress hydrique. Un choix variétal adapté au climat et au type de sol est un gage de réaliser de bons rendements sans apporter plus d’eau.

 

L’irrigation et l’agriculture durable sont des enjeux majeurs pour préserver les productions actuelles et les ressources des générations futures. L’irrigation de précision est donc indispensable. Elle nécessite des connaissances agronomiques pointues (besoins des plantes en eau…) et des moyens techniques de pointe. Avec une installation performante de micro aspersion basse pression, vous serez capable d’apporter l’eau de manière efficace à vos cultures. Dans cette optique, si vous souhaitez vous équiper d’un pivot d’irrigation ou si vous souhaitez moderniser votre équipement, nos spécialistes sont à votre disposition pour vous conseiller. Nous concevons et fabriquons des pivots d’irrigation performants, fiables et adaptés à vos besoins et à votre budget. Nous avons également à votre disposition des accessoires (pompes, etc.) et des outils de télégestion afin de vous permettre d’irriguer durablement. Contactez-nous dès à présent !

 

Sources :

[1] Pratiques culturales en 2022, agrestes

 

Rate this post